Cérémonie des voeux

Le maire Christian SANVOISIN, entouré des adjoints et conseillers a présenté ses vœux lors d’une cérémonie conviviale vendredi 10 janvier devant les représentants du monde associatif, du monde économique et de nombreux Biachets.

VŒUX DE LA MUNICIPALITE  

Intervention Ch. SANVOISIN

Madame la Conseillère Départementale, Messieurs les Conseillers Départementaux,

Mesdames, Messieurs les Elus,

Mesdames, Messieurs les Maires,

Mesdames et Messieurs les représentants des corps constitués,

Mesdames, Messieurs les acteurs du monde économique,

Mesdames, Messieurs les représentants du monde associatif,

Mesdames, Messieurs,

Chers amis,

En tout premier lieu, je tiens à vous remercier de votre présence et souhaiter une bonne et heureuse année 2020 à chacune et à chacun d’entre vous ainsi qu’à vos familles.

Mes premiers vœux vont pour que la prise de conscience collective de la fragilité de notre planète continue de grandir. Chaque année, une ONG calcule et dévoile la date du dépassement qui marque le jour de l’année où l’humanité a épuisé les ressources renouvelables de la planète. En 1999, ce jour de dépassement a été calculé le 29 Septembre. En 2019, nous avons vécu à crédit dès le 29 Juillet.

Les peuples et les gouvernants qu’ils se donnent, doivent prendre conscience de cette réalité pour pouvoir transmettre aux générations futures une planète accueillante.

Les dérèglements climatiques provoquent déjà des désastres humanitaires et écologiques considérables aux conséquences incalculables, de la fonte des glaces, la montée des océans, ou des incendies ravageurs en Australie.

Pourtant, rien n’est inévitable, un autre développement est possible, un monde plus juste et finalement plus libre, respectueux de la nature et des hommes mais pour cela, la recherche de l’accumulation sans fin des profits et le pillage de nos ressources naturelles doivent s’arrêter.

Pour résumer ma pensée, permettez-moi de citer Albert Camus qui disait « il n’y a ni justice, ni liberté possible lorsque l’argent est toujours roi ».

Je formule donc des vœux pour que le règne d’une économie fondée sur des profits sans limite, soit mis à mal par les peuples souverains au profit d’une économie durable, fondée en tout premier lieu sur la satisfaction des besoins humains.

Pour notre pays, je formule le vœu que nos gouvernants tirent les conséquences qui s’imposent du conflit social majeur que vivent et subissent nos concitoyens. Cette situation de blocage est préjudiciable pour le pays tout entier, qu’il s’agisse des acteurs du mouvement social qui sacrifient leurs revenus pour défendre leurs retraites, qu’il s’agisse des citoyens qui se trouvent entravés dans leur vie quotidienne, qu’il s’agisse des acteurs du monde économique qui voient leur activité ralentie. Il est temps de mettre un terme à cette stratégie de pourrissement du conflit dommageable pour tous.

Ces vœux 2020 sont d’une nature un peu particulière puisqu’il s’agit des derniers de notre Conseil Municipal issu des élections de 2014.

En Mars prochain, les Biachettes et les Biachets sont appelés, comme l’ensemble des français, à renouveler leurs équipes locales. Je profite donc de ces mots pour remercier l’ensemble des conseillers municipaux qui ont œuvré pendant ce mandat.

Je tiens à signaler que plus de 90 % des délibérations proposées ont été adoptées à l’unanimité, ce qui marque, au-delà de la légitime

diversité des idées des uns et des autres, notre capacité à nous retrouver lorsque l’intérêt de la commune et de ses habitants l’exige.

Je ne vais pas, ce soir, dresser un bilan exhaustif de ce mandat mais je crois que tous, nous pouvons nous féliciter de certaines réalisations comme le RAM pour les plus jeunes avec le développement d’un nouveau service public, projet qui a été réalisé, je tiens à le rappeler, dans la continuité du travail conduit par l’équipe précédente.

Je veux aussi ici, évoquer la réalisation de notre City Park édifié à la demande des jeunes eux-mêmes, ils étaient venus me rencontrer pour me faire part de leurs attentes. Après deux années de fonctionnement, nous ne pouvons que nous féliciter non seulement du succès remporté par cet équipement mais aussi par le respect dont il fait l’objet.

Nous pouvons également nous réjouir de notre choix de nous investir dans le dispositif « Territoire à énergie positive et pour la croissance verte » (TEPCV) qui nous a notamment permis d’acquérir, en étant largement subventionné, un véhicule électrique et surtout de réaliser un premier aménagement de la butte des Loubières par l’installation de mobilier urbain, l’accueil de ruches, la réalisation d’un labyrinthe de verdure. Cette butte des Loubières est un trait d’union entre les différentes parties de la commune. Elle est, désormais, le théâtre régulier de manifestations sportives et culturelles. D’autres aménagements sont prévus et nous aurons l’occasion d’y revenir.

Je pourrais multiplier les exemples de réalisations  qui ont fait l’objet d’un large consensus. Je veux aussi ajouter ici, l’accueil d’une nouvelle population grâce, notamment, à la poursuite de l’aménagement du quartier des Rondes qui s’est déroulé dans les meilleures conditions puisqu’à l’heure où nous parlons, il ne reste qu’un seul lot à commercialiser. Je profite de ce moment pour apporter quelques précisions sur la population biachette. Selon les données officielles fournies par l’INSEE, nous étions 4 331 biachettes et biachets le 1er Janvier 2015 et nous sommes, au 1er Janvier de cette année 2020, 4 508, soit une augmentation d’un peu plus de 4 % en cinq ans. Quand on connaît les difficultés considérables que rencontre notre bassin de vie pour maintenir sa population, nous pouvons aussi dans ce domaine, nous féliciter des résultats obtenus tous ensemble.

Permettez-moi ce soir, d’adresser un salut et remerciement particulier aux adjointes et aux adjoints qui m’ont accompagné. Michèle MINET aux affaires scolaires, Valérie BESSON à la culture, Annie NOIROT aux affaires sociales, Nolwenn CHALOPIN aux finances, Jean-Luc BERNARD aux travaux, Cyril COUTURIER à l’urbanisme, Stéphane BIERJON à la vie associative et à la communication, enfin Jonathan DA SILVA, à la jeunesse et aux sports. A tous, je dis merci pour le travail effectué depuis 2014.

Certaines actions engagées n’étaient pas initialement prévues, je pense naturellement à la maison de santé pluri professionnelle qui sera terminée à la fin du premier semestre. Ce projet qui part d’une initiative des médecins et professionnels de santé biachets que je salue, a pour objectif d’élargir et de pérenniser l’offre de soins sur notre territoire.

Par ailleurs, il y a un peu plus d’un an, nous avons eu l’opportunité de candidater sur un dispositif initié par le Département qui s’appelle « reconquête des centres villes et centres bourgs ». Nous avons été retenus et nous avons du faire appel, comme l’exige le cahier des charges, à un cabinet d’étude, URBANEA, qui a travaillé toute l’année à Désertines. Des réunions de concertation ont d’ailleurs été organisées et certains d’entre vous ont participé à ces rencontres. Après un diagnostic précis de nos forces et de nos faiblesses, des fiches actions ont été réalisées pour ces cinq prochaines années.

Le 19 Décembre dernier, le Conseil Municipal a adopté une délibération permettant la signature officielle du contrat de reconquête des centres villes et centres bourgs dans les prochaines semaines.

Les fiches actions décidées par l’Assemblée communale feront l’objet d’un fort accompagnement financier par le Département et par l’Etat. Dès l’année 2019, le quartier de Marmignolles a bénéficié d’une première tranche de réhabilitation de la rue Joseph Besson qui sera poursuivie. Naturellement les quartiers historiques retenus par le contrat feront l’objet d’une attention particulière, pour autant, le reste du territoire n’est pas oublié. En 2019, nous venons notamment de réaliser des travaux pour sécuriser les abords de notre collège Marie Curie.

L’ensemble des actions de reconquête du centre bourg de ces cinq prochaines années peut encore faire l’objet de nombreux ajustements, selon les choix de la future équipe municipale. Je m’en tiendrai donc à la programmation de cet exercice décidée par l’assemblée communale le 19 Décembre dernier.

Comme je viens de l’indiquer, la deuxième tranche de la rue Joseph Besson sera effectuée, la façade de La Poste, à proximité de la mairie, sera également reprise, l’an passé nous avions refait la façade la mairie qui en avait besoin. Après le RAM et pendant la construction de la maison de santé, il est apparu nécessaire d’améliorer le visuel de ce bâtiment qui héberge notre Poste.

Nous allons également engager la réalisation d’un théâtre de verdure aux Loubières qui, comme je l’ai dit il y a quelques instants, est désormais le lieu d’un festival qui a connu un véritable succès populaire en 2019 avec plus de 700 visiteurs en deux jours.

Sur le site de l’ancienne école George SAND, un marché des producteurs locaux va être initié. Selon sa réussite, ce marché pourra donner lieu à des aménagements plus importants dans le futur. En outre, le projet de démolition initié l’an passé de la maison «  FOULET, » située rue des Ouches sera menée à son terme pour permettre dans un premier temps, des travaux de sécurisation de la rue ainsi que d’un espace de stationnement.

Le contrat de reconquête du centre ville et du centre bourg doit se poursuivre ces cinq prochaines années avec trois orientations majeures : la vitalité pour favoriser le commerce et l’économie, l’habitat et le cadre de vie, pour qu’à Désertines, il fasse, encore plus qu’aujourd’hui, bon vivre dans une ville à la campagne.

Ces actions sont rendues possibles, parce que, malgré les baisses de dotations, nous sommes parvenus à diminuer notre endettement de 25 % ces six dernières années en ayant une gestion quotidienne extrêmement rigoureuse, et en sollicitant fortement les financeurs publics et privés pour nous accompagner.

Enfin, il n’est pas question pour moi de conclure ces vœux sans saluer les véritables forces vives de la commune, les femmes et les hommes qui, au quotidien, s’investissent pour l’intérêt général.

Je veux ici, souhaiter de bons vœux et remercier nos associations biachettes pour les actions qu’elles conduisent tout au long de l’année, par exemple, chacun se souvient du championnat Auvergne Rhône-Alpes de cyclo cross qui fit de Désertines, la capitale régionale du cyclisme le temps d’un week-end.

Je veux aussi saluer les enseignants de nos quatre écoles qui ont la si importante mission de former nos petits biachets. Je pense aussi à nos assistantes sociales qui interviennent quand des familles sont en difficulté.

Je veux citer les référents de quartiers et les membres des comités qui agissent pour rendre plus agréable la vie quotidienne des habitants. Notre première journée rencontre inter-quartiers à la toute fin du mois d’Août a connu un vif succès populaire puisque nous étions 200 biachettes et biachets réunis à Vercher pour partager un moment de grande convivialité.

Bien sûr, je n’oublie pas l’importance des commerçants, des artisans et des entreprises biachettes qui animent l’économie locale. Enfin, je veux souhaiter une bonne année 2020 au personnel communal qui, au quotidien, est chargé de faire vivre et de promouvoir le service public communal.

En conclusion, avant de vous inviter à partager le verre de l’amitié et la galette républicaine réalisée par nos boulangeries locales  GRENIER, MONTPLAISIR et FOURNIL DE SARA, permettez moi de remercier, une nouvelle fois, en cette année charnière, l’ensemble de mes collègues du Conseil Municipal pour le travail effectué.

A chacune et à chacun d’entre vous, je souhaite le meilleur pour l’avenir.